Assurance perte d’exploitation : tout ce qu’il faut savoir

0
867

Prise de manière générale, la perte d’exploitation d’une entreprise peut être de diverses origines. Pendant que certaines proviennent des activités de l’entreprise elle-même, d’autres découlent d’un sinistre. C’est de cette dernière cause qu’il s’agit dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, qui a contraint de nombreuses entreprises à mettre la clé sous la porte. De ce fait résultent les diverses pertes d’exploitation pour lesquelles ces entreprises peuvent être indemnisées, à condition qu’elles soient assurées. Un zoom sur le fonctionnement de l’assurance perte d’exploitation.

Assurance perte d’exploitation : Quelle utilité ?

Une entreprise qui subit un grave sinistre, à l’image de la pandémie de la Covid-19, va enregistrer une perte momentanée de chiffres d’affaires. Au-delà de cela, elle sera également tenue pendant une période de se relancer dans la reconquête de la clientèle perdue suite à la prise des mesures restrictives. Hélas, elles ne sont pas nombreuses, les entreprises qui ont la capacité de supporter une telle charge financière sur fonds propres.

C’est alors que l’assurance perte d’exploitation se présente comme une solution idéale pour se relever. En effet, elle compense la perte de chiffre d’affaires à la fin de la période sinistrée. En bref, cette assurance permet de vous replacer dans une situation financière similaire à celle d’avant la survenue du sinistre. Pour savoir comment être indemnisé, il est recommandé de solliciter l’expertise d’un avocat spécialisé dans la résolution de litiges avec les assurances.

Assurance perte d’exploitation : quels sinistres pris en charge ?

De manière générale, la majorité des risques couverts par une assurance multirisque peut fait objet d’un contrat de garantie perte d’exploitation : incendie, attentat, dégât des eaux, tempête, etc.

Ceci étant, une entreprise qui a subi une perte d’exploitation en raison de la pandémie de la Covid-19 peut bénéficier d’une couverture sous deux conditions. La première, c’est l’existence d’une garantie perte d’exploitation dans son contrat et la seconde, l’invalidité d’éventuelles clauses d’exclusion de ladite garantie.

En outre, la perte d’exploitation ne s’applique pas à des sinistres qui ne sont pas couverts par l’assurance.

Assurance perte d’exploitation : pour quels types d’entreprises ?

L’assurance perte d’exploitation est principalement adressée aux professionnels producteurs disposant d’un stock tels que les commerçants et les artisans, indépendamment de l’aide d’urgence versée à un grand nombre d’entre eux pour faire face à la pandémie. Plus précisément, elle est destinée aux professionnels du secteur CHR (Cafés-Hôtels-Restaurants). Toutefois, pour juger si une assurance perte d’exploitation est indispensable pour vous, une analyse doit être effectuée au préalable. 

Assurance perte d’exploitation : comment calculer la perte d’exploitation ?

Pour calculer la perte d’exploitation, il faut d’abord définir de manière précise, la période sinistrée. Elle correspond en effet à la période comprise entre le début des effets négatifs du sinistre et le moment où l’entreprise a retrouvé son équilibre financier. La suite de l’exercice consiste à calculer la perte de la marge brute. Pour le faire, il vous suffit de calculer vos charges variables et les déduire de vos chiffres d’affaires.

Ensuite, vous devez évaluer le montant de l’indemnisation. Il constitue le chiffre d’affaires (prévisionnel) qui aurait été réalisé, n’eût été la survenue du sinistre. A la fin, pour déterminer la perte d’exploitation, il vous suffit de procéder selon la formule suivante : perte d’exploitation = taux de marge brute x perte de chiffre d’affaires prévisionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here