Comment réduire son impact écologique avec la litière naturelle ?

0
93

Pour les 13,5 millions de chats domestiques français, impossible de se passer d’une litière en bonne et due forme. C’est leur coin intime. Le seul lieu où ils peuvent faire leurs selles de façon hygiénique. Plus que des sanitaires, c’est une bulle privée où aucun étranger n’est admis.

Absorbant les odeurs et les urines, la litière pour chat n’a pas que des vertus. Saviez-vous que cette matière sableuse est un véritable tueur silencieux ? Non, ce n’est pas exagéré. Qu’il s’agisse de votre organisme ou de la planète, la litière pour chat classique est tout sauf une compagne fidèle…

Quels sont les risques liés à l’utilisation d’une litière minérale ou en silice ?

Les 26 % de foyers nationaux comptant un chat parmi leurs rangs ne se doutent pas de la dangerosité de leurs litières…

Une menace réelle pour la santé

Récemment, le laboratoire du centre hospitalier Saint-Joseph-Saint-Luc de Lyon a mis en exergue une réalité troublante. Alors que les normes sanitaires recommandent un taux de particules fines PM10 de 100 g/m³ maximum, la plupart des litières pour chats affichaient des taux alarmants de 20 000 g/m³.

Les matériaux utilisés lors de leur fabrication notamment l’argile et la silice seraient les principaux coupables. Très volatiles, ces composés sont susceptibles de provoquer ou d’aggraver les pathologies inflammatoires pulmonaires.

Un impact écologique désastreux

Dès sa conception, la litière pour chat ponctionne Dame Nature. Saviez-vous que la plupart des litières pour chats était faite à partir d’argile ? Une matière première non renouvelable, anarchiquement extraite dans des carrières et qui produit moult poussières lors de la production.

Dans le cas des litières blanchies, parfumées ou traitées contre les nuisibles, des substances chimiques dangereuses pour l’environnement sont rajoutés. Même lors du processus d’élimination, les litières classiques restent difficiles à gérer.

Chaque année, plus de 400 000 tonnes de détritus sont produits à partir des litières pour chats. Non recyclable, ni biodégradable, ce déchet ultime est refusé par la plupart des déchetteries. Ne songez même pas à les intégrer dans votre compost… De par leur nature minérale, les litières classiques ne se dissolvent jamais véritablement.

Sachant qu’un chat consomme environ 30 kg de litière par an, la question du traitement de ses déchets se doit d’être traitée avec soin. Moins polluantes, les litières naturelles méritent le coup d’œil et sauront ravir autant les maitres que leurs félins !

Pourquoi utiliser une litière naturelle pour chats ?

Si vous ne le faites pas pour la planète, faites-le pour votre santé et celle de vos proches. 100 % naturelle et dépourvue d’additifs, la litière naturelle est sans risques pour le chat comme pour les humains. Sur https://www.monde-des-chats.fr/, vous trouverez une pléiade de conseils pratiques pour choisir la litière végétale qui vous sied le mieux.

En seconde position, vient son fort pouvoir absorbant. Grâce à l’amidon qu’elle renferme, la litière naturelle pour chats emprisonne immédiatement les odeurs. Pas besoin de parfums de synthèse, les enzymes naturellement présentes se chargent de tout.

En optant pour une litière naturelle, votre maison sentira toujours bon et votre famille sera à l’abri de maladies pulmonaires graves. À ces avantages déjà considérables, s’en ajoute un autre : la protection de l’environnement. La pollution et l’exploitation massive des ressources naturelles provoquent l’extinction d’une espèce toutes les 20 minutes. Ne participez pas à ce massacre !

En lieu et place d’une litière minérale, privilégiez une version végétale. Totalement biodégradable, il est plus facile de s’en débarrasser. Rajoutez-la à votre compost maison ou versez-la dans vos toilettes, et le tour est joué.

Après l’avoir essayé, il vous sera impossible de vous en passer. La vraie difficulté réside dans le choix du type de litière naturelle : en granulés de bois ou faite de paille ?

Quels sont les différents types de litières naturelles pour chats ?

Ce ne sont pas moins de 7 matériaux qui s’offrent à vous pour la conception de votre litière naturelle. Prêts à l’emploi ou nécessitant un peu de préparation, ils restent de bonnes solutions pour absorber les urines de votre félin.

La litière faite en granulés de bois

Issus de conifères ou de feuillus, les granulés en bois sont 100 % écologiques et sans risques pour la santé. En se désagrégeant au contact de l’urine, ils empêchent la propagation de poussières, d’odeurs nauséabondes et d’humidité.

Matériau peu propice au développement des bactéries, ils sont conseillés aux maîtres qui craignent que leurs chats ne contractent des infections. Et comme en plus, les chats adorent cette texture mi-souple mi-solide, les granulés en bois ne font que des heureux.

La litière en sciure de bois

C’est une version plus légère des granulés en bois. Peu onéreuse et facile à trouver, elle est dotée d’un fort pouvoir absorbant et ne créé pas de poussières.

La litière pour chat en paille

Les petits rongeurs ne sont pas les seuls à pouvoir utiliser la paille comme litière. Votre félin sera ravi de se soulager sur ce matelas en fibres naturelles. Attention cependant car ce matériel est peu absorbant. Il vous faudra le changer tous les jours au risque de vous retrouver envahi par les odeurs ou les urines.

La litière pour chats constituée de lin

Une fois la tige de lin totalement broyée, celle-ci peut être utilisé comme litière pour chats. Douce pour les coussinets de votre félin, elle doit être retournée régulièrement pour continuer à absorber correctement les urines. De même, elle ne retient pas les odeurs aussi efficacement que les autres litières naturelles.

La litière pour chats en maïs

Faut-il encore présenter le pouvoir d’imprégnation du maïs ? L’or jaune amérindien ne laisse déborder ni liquides, ni odeurs. Constituée à partir de graines ou d’épis, la litière naturelle en maïs est un peu dure, ce qui peut déplaire aux félins les plus délicats.

La litière pour chats en sable

Dans la nature, le sable fin est le lieu d’aisance de prédilection des chats. Très agréable, il retient bien les odeurs et couvre facilement les excréments. Malheureusement, il a tendance à s’infiltrer entre les coussinets et à coller sur les pattes s’il est humide.

Si vous choisissez ce type de litière naturelle, pensez à disposer un tapis autour du bac au risque de vous retrouver avec du sable dans toute la maison.

La litière pour chats en papier

Cette litière naturelle est réservée aux adeptes du bricolage.

Déchirez des feuilles de papier avant de les immerger dans de l’eau savonneuse. Une fois que le mélange ressemble à de la bouillie, égouttez-le et faites-le macérer dans un mélange d’eau et de bicarbonate. Retirez l’excédent d’eau et formez des petites boules en papier que vous déposerez dans le bac de votre chat.

Économique et très efficace, cette litière naturelle vous donnera en outre la satisfaction d’en être le créateur.

Comment recycler ou se débarrasser d’une litière naturelle pour chats ?

La reconversion de la litière naturelle est son gros point fort. Les jardiniers apprécieront de pouvoir la transformer en engrais. Si vous résidez en ville et n’avez pas de jardin, rendez-vous à la déchetterie la plus proche. Sans aucune forme de tri, votre litière végétale sera incorporée dans un bac à compost.

Si vous êtes amené à utiliser le service d’éboueurs, ensachez votre litière dans un sac individuel appartenant aux déchets non recyclables. Et oui, malheureusement, les camions-poubelles ne sont pas encore dotés de bac à compost…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here