Transformation digitale dans les entreprises : Comment l’accélérer ?

0
398

La globalisation du phénomène de la transformation digitale est imminente. Pour survivre à l’heure du numérique, aucune entreprise ne pourra échapper à la transformation digitale. Les enjeux relatifs sont bénéfiques, et aujourd’hui, les réflexions se concentrent sur les moyens de l’accélérer. Vous trouverez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les enjeux de la transformation digitale, et sur les diverses possibilités qui s’offrent aux entreprises qui souhaitent en profiter au plus vite.

La transformation digitale, qu’est ce que c’est ?

La transformation digitale est encore appelée transformation numérique. Elle peut se définir comme l’ensemble des orientations permettant à une entreprise d’intégrer à ses activités toutes les technologies numériques possibles afin de mieux projeter son développement. Cette technologie évolutive qui transforme assez rapidement les modalités de travail et de communication exige de la part des utilisateurs une capacité d’adaptation efficace et un régulier réapprentissage (renouvellement) des fondamentaux.

 Il ne s’agit pas là d’une innovation récente, puisque la transformation digitale a vu le jour depuis l’avènement de l’Internet. La vulgarisation des E-mails dans le quotidien des travailleurs est l’une des preuves les plus palpables de cette révolution de la technologie en ce qui concerne le travail en entreprise.

La transformation numérique d’une entreprise est un grand changement opéré aujourd’hui qui vient apporter des solutions à des besoins futurs de ladite société.

Les enjeux du haut débit pour les entreprises et les territoires

Le haut débit est une opportunité offerte aux entreprises afin de mieux développer leurs services et accroître leur compétitivité. Les travailleurs indépendants, les startups, les petites et moyennes entreprises, les grands groupes et même les territoires ont pu expérimenter un gain flagrant de productivité dans les domaines qui suivent :

  • Transfert rapide et en masse de l’information et des données ;
  • Stockage externe et sécurisé de données sur des serveurs. Cette technologie est encore appelée le cloud computing ;
  • Fluidité de partage de données audiovisuelles ;
  • Télétravail et vidéoconférence.

Il est donc judicieux pour les entreprises et les communautés de basculer vers la transformation digitale en se dotant de connexion internet à haut débit. Les méthodes et les techniques utilisées peuvent s’apprendre chez des structures professionnelles qui exercent dans le domaine et qui maîtrisent bien les mailles du système. Les entreprises et les collectivités gagneraient beaucoup à se renseigner sur des sites comme corailsystems.fr.

Les enjeux des progiciels de gestion

Un progiciel de gestion est encore appelé ERP dans le jargon technique (Enterprise Ressources Planning) ou encore PGI ( Progiciels de Gestion intégrée). C’est un système d’information qui sert à contrôler l’ensemble des activités au sein d’une entreprise. Il s’agit simplement d’homogénéiser la gestion d’une entreprise à partir d’un outil unique plutôt que de se perdre à faire des évaluations parallèles et obtenir des résultats non conformes. Voici donc quelques avantages pour les entreprises de se doter d’une technologie de gestion ERP.

En premier lieu, elle permet un échange de données internes automatisé. Le traçage et le contrôle deviennent plus simples. Ensuite, cette technologie dispose de fonctions de pilotage et d’analyse, ce qui permet de prendre des décisions concrètes sur la base de données tangible. L’ERP permet entre autres d’avoir une cohérence entre les données, ce qui facilite les traitements. Grâce à son homogénéisation des interfaces, il réduit les coûts relatifs à l’interfaçage et facilite son utilisation par le personnel. À ces points s’ajoutent bon nombre d’atouts. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur aprodix.com.

Rapport entre générations X, Y et Z et transformation digitale

Le concept des générations X, Y et Z peut très bien s’analyser relativement à la transformation digitale ; une analyse portant sur les capacités respectives de ces générations à s’adapter aux nouvelles technologies et aux outils de dernière génération en matière d’informatique et de communication (Transformation digitale). La différence entre ces trois catégories de personnes est que les premières (génération X) n’ont presque rien connu de la technologie. Dans ce premier cas, c’est le personnel de la société qui aura l’obligation d’apprendre tout de ces technologies qui ne sont pas de son époque. Il peut ainsi représenter un frein pour le travail de ses collaborateurs et pour la vie en entreprise. Les dernières catégories (génération Y ou génération Z) ont vu l’avènement de l’Internet, de l’informatisation poussée et aussi de la transformation digitale. Les générations Y et Z ont des habiletés naturelles pour avoir été éduquées au travers de ces technologies. Le plein essor de la transformation digitale à l’époque des générations habituées à l’informatique et éduquées par elle sera bien plus facile à gérer pour ces générations qui y ont baigné.

Les moyens pour accélérer la transformation digitale

Cette technologie a pour but d’améliorer un nombre important de choses concernant des aspects techniques et organisationnels au sein de la société. Toutes les attentes que l’on pourrait avoir d’elle se résument en un seul but : la croissance de l’entreprise.

  • L’aspect humain

Pour réussir une parfaite transformation digitale au sein d’une entreprise, il est indispensable de maîtriser les habitudes consommatrices des clients et des potentiels futurs clients. Il faut donc connaître précisément les aspirations, les objectifs, les attentes de résultats suivant lesquelles l’entreprise fonctionne. Et pour cela, il faut être un travailleur visionnaire dans un environnement d’affaires en pleine ébullition.

Ainsi, l’engagement de l’être humain reste le premier moyen pour atteindre la transformation digitale. Il n’y a pas de transformation numérique en entreprise sans les hommes. Et il n’y a pas non plus de percée majeure dans le processus de transformation digitale sans eux.

Par conséquent, la première chose dont doit se doter une entreprise qui veut réussir ou accélérer sa transformation numérique, c’est une harmonisation des visions de ses travailleurs sur le sujet. La tête pensante de la société doit être apte à éduquer et à sensibiliser sur la thématique. Ensuite, il s’agira de sensibiliser et de former des travailleurs sur les points fondamentaux d’une transformation numérique en entreprise. Celle-ci (ses dirigeants) devra être en mesure de répondre à toutes les questions et interrogations de son personnel et d’aplanir toutes leurs craintes et tous leurs doutes.

Les relations humaines ont donc une place capitale dans ce dynamisme de transition. Et sur ce point, une chose importante est à retenir : un capital humain disposant d’une vision commune.

  • L’aspect organisationnel

La transformation numérique s’accompagne inéluctablement d’une restructuration hiérarchique. Il s’agit d’un nombre important de dispositions et de réglementations à mettre en place en interne. Ces nouvelles normes sont encore plus difficiles à remanier sur le plan humain. Il est souvent complexe de changer les acquis des personnes et de leur attribuer de nouvelles responsabilités au cours de leur carrière professionnelle. Leur probable manque d’expérience ou leur besoin de réadaptation ne se limitent pas uniquement à un champ personnel. Ils se répercutent également sur toute la chaîne à cause du changement des futures relations professionnelles entretenues entre les collaborateurs dans la société. Car, le fait de remanier et de restructurer vise à attribuer de nouvelles responsabilités à des personnes en misant sur l’aspect collaboratif.

Exploiter au mieux les habiletés, les aptitudes, les atouts et les compétences de ses ressources humaines est également un point phare d’une transformation digitale qui se veut être rapide et efficace.

  • Cas d’un ordinateur mobile : Le téléphone portable

Selon les chiffres, les ¾ de la population mondiale disposent d’un téléphone portable. Ces outils technologiques (smartphone, tablettes…) suscitent énormément d’engouement au niveau de leurs utilisateurs, car ils leur permettent de manipuler la technologie même lors de leurs déplacements.

Dans un environnement où Internet est désormais accessible dans des ordinateurs de poche, il est évident que le téléphone portable constitue aussi une pièce maîtresse de la transformation digitale. Si au départ les smartphones étaient considérés comme des appareils téléphoniques évolués, ils représentent aujourd’hui les futurs ordinateurs. Ce petit outil léger et facilement transportable contient parfois toute la vie de son propriétaire (mails, photographie, message, compte bancaire, agendas, dossiers importants). Cet outil qui est un véritable concentré de technologie a supprimé du quotidien certaines barrières telles que la distance, la mobilité ou même l’immobilité. On pourrait alors projeter dans un avenir proche, la disparition de la délimitation physique d’une entreprise qui a réussi à implémenter parfaitement la transformation digitale.

Cet aspect des choses représente un point important pour une entreprise qui souhaite accélérer sa transformation numérique. Certaines grandes entreprises telles que Uber qui misent également sur le numérique et le digital ont construit leur modèle économique sur les téléphones portables en exploitation des aspects comme la géolocalisation et les données des utilisateurs.

Ainsi, le mobile est désormais un symbole fort de la transformation numérique en entreprise. C’est ce que reflète aujourd’hui le télétravail où tout individu, depuis son domicile, est capable de fournir des prestations sans avoir besoin d’être présent sur le lieu du travail. C’est le cas par exemple des rédacteurs web, des testeurs de sites internet et autres activités connexes qui se rapprochent des formes de travail que l’on pourrait appeler par exemple le nomadisme ou le free-lance, et qui se distinguent du fonctionnement classique du travail en entreprise.

Pouvoir travailler efficacement de n’importe où sans être contraint de ramener des potentialités à un espace de travail est un des grands moyens dont se sert la transformation digitale.

Un autre pilier pour la transformation digitale : le Big data

La transformation digitale a permis aux entreprises de disposer d’un nombre important de données au sujet de leurs clients ou de leurs potentiels clients. À travers les informations que ces derniers laissent sur internet (Adresse IP de leur ordinateur, adresse de leurs messageries et mots de passe, historiques de leurs recherches, habitudes de navigation, marge financière de leurs achats en ligne, contenus publiés sur internet, divers formulaires remplis), ils sont facilement repérés grâce aux cookies. Ces données peuvent être récupérées par l’entreprise. Ou encore, l’entreprise peut se rapprocher d’une société spécialisée dans la récupération et la gestion de ces données de l’internaute. En effet, le Big data représente un véritable trésor qui a d’ailleurs déjà servi pour le business model de plusieurs grands groupes.

Projections, interprétations, analyses : tous les outils sont disponibles pour exploiter au mieux ces chiffres et données recueillies. Mais, c’est justement ce point qui est le plus délicat en ce qui concerne le Big data. Il est une chose de pouvoir recueillir des informations, et un autre aspect de la question est de disposer des technologies nécessaires pour en faire un bon usage. Faire parler les données et les interpréter est un processus très délicat. Il existe pour cela des spécialistes qui se sont formés dans l’interprétation de ces genres d’information. Il faut remarquer que les mêmes données ne sauraient être interprétées de la même façon chez différents prestataires, ou chez des sociétés qui exercent dans différents domaines, ou encore des sociétés qui exercent dans un même domaine et qui n’ont pas la même importance relativement au nombre d’employés. Énormément de paramètres sont donc à prendre en compte avec professionnalisme et expertise. Il existe des logiciels spécifiques, programmés avec les paramètres recommandés pour faire une analyse experte des données.

Si connaître sa clientèle et ses cibles est un moyen important sur lequel s’appuie la transformation numérique, alors le Big data, en aidant à mieux cerner les potentiels clients, est également un outil indispensable pour l’accélération de la transformation numérique en entreprise.

Le marketing digital

Le marketing digital est encore appelé marketing numérique. Il permet à l’entreprise d’améliorer la relation avec ses clients en s’appuyant sur des voies numériques. Il permet entre autres de promouvoir les produits et les services d’une entreprise et de garder un lien constant et une relation privilégiée avec ses clients. Les voies numériques dont il s’agit sont les réseaux sociaux, les sites internet, les sites mobiles, les applications pour portables et tablettes, l’émailing, le référencement naturel (SEO : Search Engine Optimization), l’achat des mots clés ou encore les SMS de marketing. Les anciennes méthodes de faire du marketing étant révolues, il faut adopter une nouvelle stratégie pour convenir à ces générations de personnes qui sont nées avec de la technologie aux alentours.

Les moyens et les outils dont se sert le marketing numérique sont des piliers importants de l’accélération de la transformation numérique, car ils permettent une meilleure extension de l’action de l’entreprise vers sa cible.

Les enjeux de la transformation digitale

Les nouvelles technologies de l’information ont totalement bouleversé le processus de création de valeur par les entreprises.

De nombreux visionnaires économistes ont bien compris que la transformation digitale est une manière plus simple de mieux vendre les valeurs de l’entreprise, de mieux répondre aux attentes des clients et aussi d’être apte à délivrer au public les bonnes informations aux moments propices. L’expansion du cloud, du web, du smart data, de la robotique décrit parfaitement l’importance que prend le monde du numérique dans notre vie de tous les jours.

Un des avantages majeurs de ces technologies est leur capacité à pouvoir faire des interprétations à partir des données de la société vieilles de plusieurs années. Tout cela implique inéluctablement la croissance de l’entreprise.

En dépit des avantages évidents relatifs, seulement une faible part des chefs d’entreprises de la France prend la transformation digitale comme un sérieux facteur de croissance. Pourtant, à la vue de tout ce qui a été cité précédemment, on pourrait convenir que tout dirigeant qui souhaiterait avoir une entreprise prospère à l’heure du numérique devrait à tout prix se pencher sur l’accélération de sa croissance numérique, surtout que la transformation digitale n’est pas programmée pour s’arrêter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here