10 conseils de professionnels pour bien pratiquer le karting

0
848

De plus en plus, des activités sportives se font remarquer dans la sphère des nouveautés. Il est maintenant pratique de se retrouver dans un univers différent avec une activité sportive unique en son genre. Il en existe dans tous les domaines sportifs. Dans les sports de course d’automobiles, le karting passe pour une activité riche et très utile. C’est un sport individuel en expansion qui connait un certain succès dans le rang des automobilistes. Il n’est pourtant pas aisé d’en faire sauf si l’on a les rudiments dans le domaine. Il faut donc avoir des conseils pertinents pour espérer faire correctement le karting.

Apprendre par l’observation

Aucun pratiquant d’activité sportive ne saurait réussir s’il ne regarde les autres à l’œuvre.

L’observation est le premier moyen par lequel il peut apprendre à faire du karting sans être obligé d’aller s’asseoir dans une salle pour suivre des cours.

C’est seulement ainsi qu’il peut améliorer sa technique et faire du karting au point d’espérer des trophées. Tous ceux qui sont autour de lui et qui pratiquent la même activité que lui doivent l’inspirer par leur façon de se tenir et de bouger. Il doit pouvoir en apprendre plus en se fiant à quelques techniques et astuces que les autres développent.

On appelle cela vulgairement l’apprentissage sur le tas. La connaissance des bases sur le tas vous donne le réflexe de faire le bon geste au bon moment. Les réflexes ne viennent qu’à partir du moment où on les intègre dans son schéma de vision. À force de suivre les autres aussi on finit par développer la pensée inconsciente. Dans n’importe quelle situation, on réfléchit et pense à de nouvelles méthodes et on assimile plus facilement. C’est un atout à ne pas mettre de côté. Cela peut servir valablement dans certains cas.

En se rendant dans les gradins pour suivre les courses de karts sur les circuits de course, on apprend des erreurs des autres conducteurs. Le bon réflexe tient également sa source de là. On cogite en regardant les autres faire. C’est évident qu’à force de détecter les erreurs des autres et leurs forces, on finit par leur piquer certaines de leurs techniques au point d’être sans le vouloir un expert. On maîtrise la bonne tactique de conduite avec tous les paramètres possibles. L’application est très simple. Le travail à faire est de suivre méticuleusement ce qui se fait un peu partout. Il ne faut pas suivre seulement les exploits, il faut aussi prendre en compte les grands ratés. Cela va avoir tendance à vous enlever l’envie de commettre les mêmes bêtises.

Entrainez-vous de votre mieux

La meilleure façon d’être doué en pratique est de refaire à plusieurs reprises les mêmes gestes. Le geste devient par ce fait un automatisme qui ne nous quitte plus. C’est sur cela que doit veiller quelqu’un qui veut bien faire du karting. Le jeu est tout de même risqué. Il est normal que l’on soit dans l’obligation de définir de nouvelles bases avec son propre corps. On doit être capable de freiner à certains moments. Le bon geste peut éviter de grands problèmes. La facilité dans le mouvement vient d’une constante utilisation des muscles et des articulations. Plus les réflexes sont au top, mieux se porte votre maitrise du karting.

S’entrainer ne veut pas dire que l’on doit à tout moment se croire dans un kart. L’entrainement se fait sur un circuit adapté. Après avoir suivi les autres, on a gardé quelques techniques que l’on compte appliquer pour savoir si l’on peut se les approprier ou si l’on doit les modifier pour une probable adaptation à soi. C’est bien ce qui rend la tâche beaucoup plus facile. On a à sa disposition un circuit assez complexe, un kart et on s’est vêtu de la tenue adéquate. On peut alors essayer avec quelques tours de mieux faire sur des pistes de qualité. Il y a plusieurs pistes qui sont à visiter. Une chose est sûre, au fil des tours il y aura une certaine maitrise du circuit qui va conduire indubitablement à la réduction du temps du tour.

Être très curieux en posant des questions

La meilleure manière de maîtriser un domaine est de chercher à apprendre. Il est normal de poser des questions sur tout ce que vous ne comprenez pas. Lorsque sur le circuit, vous avez surpris un mouvement ou un geste qui vous parait bon ou mauvais, vous avez le devoir de mieux cerner la situation. Tout ce qui se fait sur une piste est utile à quelque chose. Personne ne suit de près avec minutie une course si ce n’est pas pour en apprendre plus. Tout ce que vous observez doit susciter en vous une question que vous ne devez pas taire. Posez-la et attendez à une réponse.

Un autre fait à ne pas négliger est la qualité de la personne à laquelle vous posez la question. Tout le monde ne peut pas vous répondre de la bonne manière avec la réponse juste. C’est donc à des professionnels que vous devez vous adresser. Cela va vous aider à ne pas perdre votre temps pour rien. L’interrogé est soit la personne qui a fait le geste remarqué ou l’un des professionnels du domaine qui pourrait vous expliquer l’utilité du geste avec les termes appropriés. Ainsi, votre question vous aura apporté un plus et vous permettra de vous faire une nouvelle connaissance dans le domaine pour apprécier vos exploits.  

Faire un avec son engin

Un kart est un véhicule avec lequel vous allez devoir vous déplacer à une grande vitesse. N’oubliez pas que c’est votre seul compagnon sur la piste. S’il fonctionne bien, vous êtes certain de pouvoir donner le meilleur de vous. C’est pour cette raison que vous devez fusionner avec lui. Il ne s’agit pas d’une fusion chimique ou spirituelle. Il est question ici du mouvement dans le bon timing en coordination avec la capacité et la puissance de l’appareil. Tout est bien plus facile avec un kart qui vous obéit au doigt et au corps. Le conducteur, c’est vous. Le véhicule, c’est votre kart. En prendre possession est la première façon de le dompter afin de pouvoir lui dicter vos règles.

Faire un avec un kart reviendrait à sentir instinctivement lorsqu’il y a une roue qui n’est pas bien vissée juste en s’asseyant. Votre regard sur votre véhicule doit être différent. Tout le monde vous suit et aimerait connaitre votre secret. Il réside sans que vous ne le sachiez dans le soin que vous apportez à votre engin. Il doit être lié à sa capacité maximale pour vous faciliter la vie. Vous avez alors l’impression de respirer sur le même rythme que cet assemblage de métal. C’est en quelque sorte un prolongement de votre corps. Vous y êtes et c’est vous en un. Rien d’autre que vous sur une bonne piste.

Se concentrer à n’importe quel prix

La concentration est la base de tout apprentissage. Il faut veiller à garder toute son attention fixée sur ce que l’on fait et oublier les bruits parasites. Rien ne pourrait vous faire plus de bien. Si vous avez la tête en l’air, il se peut que vous ne soyez pas dans le bon timing. Vous devez demeurer bloqué sur votre objectif principal et ne le mettre de côté pour aucun détail futile. Le plus important pour vous est de réaliser une belle course. Alors, il vous faut vous y accrocher. À ce rythme, il se peut que la victoire soit au bout du circuit.  

Pour se concentrer, plusieurs exercices existent. On en trouve par millier. Si vous avez des problèmes de concertation, il va falloir en faire. Sinon, sur un circuit, dans un sport de vitesse, le pire est vite arrivé lorsque vous avez la tête ailleurs. Les personnes autour de vous dépendent de vous et vous dépendez d’eux. Le plus grave est de perdre le contrôle de son bolide en pleine course. C’est bien pour cela que même les petites distractions, il va falloir les ranger aux oubliettes. Votre cible est droit devant et il vous faut vous y accrocher. C’est à ce prix que vous allez dépasser vos propres limites.

Évoluer suivant une ligne

Au karting, il vous revient de choisir une trajectoire à suivre jusqu’à la fin.

C’est une technique assez simple qui vous rend plus performant. Vous n’avez pas à faire de trop grands tours avant d’en arriver à votre ultime tour. Le travail à faire est de laisser le kart faire son petit bonhomme de chemin sur une sorte de ligne invisible. L’équilibre reste et demeure votre atout essentiel. Nous parlons d’un sport de vitesse. Plus vous avez de la facilité à vous tenir sur la bonne, mieux c’est pour vous et votre kart.

Lorsqu’à tout bout de champ, vous avez l’habitude de virer et de tourner n’importe où et n’importe comment, vous allez perdre la seule chose qui compte dans cette activité : la vitesse. Elle doit être de votre côté. Évoluer en droite ligne est un élément qui vous met en confiance et vous situe par rapport à vos concurrents en termes de maitrise de kart. Tous les professionnels vont vous faire comprendre que le meilleur moyen d’éviter les dérapages avec une roue sur le bord de la piste avec des pertes de secondes est le maintien du kart sur la droite ligne. Il y a aussi le survirage qui intervient lorsqu’on en rajoute trop côté vitesse sans se soucier du virage. Au moment opportun, on essaie de tourner, mais cela ne marche pas. Il devient difficile de trouver une porte de sortie.

Bien négocier les virages

Vous avez un kart qui pète la forme et vous promettez à vos adversaires une course infernale. Ne soyez pas trop confiant en la vitesse de votre véhicule. Cela ne vous sera pas vraiment utile si les virages sont vos bêtes noires. Un virage demeure un point assez délicat sur un circuit. Si vous négociez bien les virages, cela va vous permettre de gagner des points et d’avoir toujours de la vitesse en réserve. Ainsi, les virages sont des atouts s’ils sont à votre portée, mais des obstacles lorsque vous ne savez pas les passer.

Les virages sont les seuls endroits où il est facile de doubler son vis-à-vis bloqué et incapable de faire convenablement le tour. La meilleure solution à votre portée est de vous exercer à maîtriser les virages les plus difficiles. Ainsi, lors d’une course, il vous reviendra juste de prendre le virage au bon moment avec la bonne vitesse pour gagner de précieuses secondes. Votre victoire pourrait en dépendre. Dans un sport de vitesse, bien négocier les virages permet d’éviter de se prendre les roues sur les bords de la piste pour perdre de la vitesse.

Maintenir l’élan tout au long de la course

On ne saurait le répéter assez, vous êtes dans un sport de vitesse. Le mieux à faire est de vous allier à la vitesse. Cela veut dire que ce n’est pas parce que vous négociez un virage qu’il vous faut ramener le moteur à zéro au risque de perdre l’avantage que vous aviez sur les autres. La vitesse va finir par vous manquer parce que vous ne pourrez pas démarrer au quart de tour à la sortie du virage. Les autres vont ainsi vous oublier derrière eux. C’est bien pour cette raison que l’on vous recommande de faire le maximum pour garder un peu de votre élan.

Le premier élément qui va jouer en votre faveur est la maitrise du freinage. Comment voulez-vous freiner dans les virages ? Si c’est très fort, vous êtes parti pour perdre la course. En fait, le freinage avec force vous empêche de repartir avec entrain à la sortie du virage. Le geste conseillé est de le faire subtilement tout en positionnant son corps à l’extérieur pour maintenir la vitesse au maximum. Les astuces de professionnel sont simples. Il vous faut suivre les autres en freinant doucement dans les virages, en évitant les bords et en plaçant votre corps à l’extérieur de votre engin pour l’équilibre.

Cerner le sens des différents drapeaux au karting

Les drapeaux sont des panneaux de signalisation dans les sports de vitesse. S’il vous arrive d’atteindre le niveau des professionnels, vous avez l’obligation de savoir à quel moment pouvoir accélérer et à quel instant il faut mettre de côté l’accélération pour miser sur la prudence. À chaque drapeau correspond une signification précise qu’il faut maîtriser afin de ne pas se laisser emporter par des fautes idiotes au risque de perdre la partie. Le seul espoir que vous avez est de connaitre le bon réflexe, de l’avoir et de l’intégrer pour mieux l’exploiter au moment indiqué.

  • La bannière nationale vous donne le départ. C’est un signe pour vous dire qu’il est l’heure de faire tourner vos moteurs.
  • Avec la bannière bleue, vous avez à vous écarter pour laisser passer un concurrent trop rapide pour s’arrêter. C’est pour éviter les chocs stupides liés à une envie de défier les autres même lorsqu’on est en désavantage.
  • La bannière jaune informe qu’il y a un problème sur la piste. Tous les coureurs ont alors le devoir de contrôler leur kart pour ne pas en perdre le contrôle. Dans la zone où ce drapeau est, il vaut mieux ne pas jouer au téméraire. Rangez-vous simplement dans les rangs et attendez le bon moment pour prendre votre élan. Le vert vous fait comprendre que la voie est libre et sans obstacle. Ce qui signifie que vous devez mettre le paquet.

Rester dans le bon tempo

Entre deux courses, détendez-vous. Il est vrai que les astuces de professionnels bénéficient à un professionnel. Cela ne veut pas pour autant dire que vous devez vivre toujours et tout le temps dans votre bulle à préparer vos prochaines compétitions selon votre humeur. Vous avez à travailler dur. À présent, il est l’heure de sortir vous amuser un peu dans le seul but de vous aérer l’esprit. Vous devez être à même de canaliser vos émotions et de pouvoir vous vider dans des circonstances données.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here